PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

Enurésie et encoprésie :

GOULOIS David, Psychologue clinicien, psychothérapeute et sexologue, consultation au cabinet, St Pierre : 0693917865

 

 

 

Enurésie et encoprésie :

 

Enurésie et encoprésie sont deux troubles qui concernent le dysfonctionnements des sphincters, respectivement urinaire et anal. Ces sphincters sont des muscles qui sont contracter volontairement dans l’apprentissage de la propreté puis involontairement comme de façon de réflexe. Lorsque ces muscles en formes d’anneaux sont maîtrisés (malgré quelques « accidents ») autour de trois-quatre ans, on parle d’acquisition de la propreté.

Le cas contraire, on parlera de trouble d’acquisition de la propreté. L’on nomme « trouble primaire » si l’enfant n’a jamais vraiment appris (ou réussi) à maîtriser ses sphincters ; le « trouble secondaire », concerne les enfants qui avaient préalablement réussi cette maîtrise, mais qui ont « perdu » cette capacités.

 

Dans la plupart des cas, le trouble secondaire est le plus fréquent.

Qu’on se rassure, cela se traite très bien, surtout si le problème est pris tôt.

Une psychothérapie incluant la famille est nécessaire ; en effet, hormis les rares cas où la cause est organique, la raison est une certaine « envie de régresser » chez l’enfant ; Ce besoin, trouvera réponse ou non dans l’entourage familial.

 

Attention toutefois aux conseils de certains pédiatres ou généralistes qui prétendent qu’avec le temps ou la scolarisation, l’acquisition de la propreté se fera « toute seule ». C’est totalement faux, et c’est dédouaner les parents de leurs responsabilités.

Lorsqu’un un enfant à ses quatre ans, n’est pas propre, l’on consulte le psychologue.

Quelques séances suffisent souvent à soulager parents et enfant (car n’oublions pas qu’il s’agit souvent d’un problème vécu comme honteux pour tout le monde).

 

L’acquisition de la propreté ne se fait que parce que l’enfant à envie de faire plaisir à ses parents ; s’il n’ay arrive pas, c’est qu’il y a une problématique sous(jacente dans la relation mère-enfant.

 

Voir aussi mon article, « mon enfant n’est pas propre », rubrique « enfants et adolescents ».


05/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres