PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

Mon conjoint-Ma compagne regarde des films porno psy sexo 974 ile de la réunion

David GOULOIS PSYCHOLOGUE ILE DE LA REUNION 974, SEXOLOGUE ILE DE LA REUNION 974, PSYCHOTHERAPEUTE ILE DE LA REUNION 974, ST PIERRE, 0693917865

   

Mon conjoint-Ma compagne regarde des films porno (psy 974 réunion)  :

 

 

Choquant ? Excitant ? Ou peut-être les deux ? La personne qui vous aimez, avec qui vous vivez, regarde des films porno.

Etonnant en plus, il s'agit de films avec des pratiques sexuelles que :

-         vous ne connaissiez peut-être pas

-         vous n'aviez jamais évoqué avec votre conjoint(e)

-         vous n'auriez jamais cru être présentes dans sa tête

 

En fait c'est bien plus courant qu'on ne le croit.

Le porno, permet, mine de rien, d'évacuer une certaine frustration, voire même une tension (pas que sexuelle).

Et cette affaire là n'est pas qu'humaine ! Déjà les bono-bo (cousins chimpanzés proches à 98% de l'être humain) ont recours au sexe pour évacuer les tensions présentes dans le groupe…Donc l'activité sexuelle a bien, dans la nature, humaine ou non, un certain intérêt d'apaisement des conflits.

Ainsi j'ose prétendre qu'il est préférable que votre compagnon/compagne s'adonne à la masturbation devant un film porno plutôt qu'il ou elle ne couche avec votre meilleur(e) ami(e). Surtout si initialement, vous n'y êtes pas favorable. Là, je suis certain que vous êtes d'accord avec moi.

 

Après, regarder des films porno, n'est pas qu'affaire de masturbation ; il s'agit aussi de découvrir des pratiques qu'on ne connaissaient pas. Il est bon, pour le couple, d'être cultivé dans ce domaine. Le sexe étant « le jeu » des adultes.

Et ce n'est parce que votre compagnon à surfé sur un site gay qu'il est nécessairement homosexuel.

Avoir une curiosité ou même un fantasme, ne suffit pas à avoir envie de la pratique. En fait si inconsciemment il y a tel ou tel fantasme présent dans le psychisme du sujet, il existe une certaine censure psychique qui ne souhaite (surtout pas) que ce fantasme se concrétise.

Ainsi une femme qui visionne une actrice porno prise par deux bonhommes en même temps (une pénétration vaginale et une pénétration anale), n'a pas forcément envie de réaliser ce fantasme.

Il s'agit de quel que chose qu'elle veut peut-être garder secret. Si elle le réalisait, elle pourrait se sentir sale, mauvaise femme, et par la suite avoir des difficultés à une sexualité épanouie.

Pourquoi ? Parce que dans son psychisme, ses parents, la société, la religion, lui ont fait entendre que cette pratique était celles des « salopes », puttes » et autres…

Un autre exemple : on peut avoir le fantasme du tuer son prof de maths (j'ai un passé douloureux avec la discipline), sans pour autant avoir envie de passer à l'acte.

Quoi qu'il en soit, en matière de sexualité, chacun y verra ce qu'il voudra y voir. Mon point de vue, partagé par nombre de mes confrères et consoeurs, est que finalement, chacun fait ce qu'il veut de son corps, à partir du moment où il ne fait de mal à personne (physiquement et/ou psychologiquement). A partir du moment où, entre adulte, tout le monde est consentent, que le respect de chacun est la valeur dominante, alors, que chacun fasse ce qui lui plait.

 

Certaines personnes, auraient par contre, envie de réaliser leurs fantasmes. Ainsi, il convient d'en parler avec sa moitié, car le cas contraire, la frustration est trop grande, est la masturbation risque de ne pas suffir. Ce qui conduirait à aller voir autre part.

D'ailleurs, vous êtes étonné du visionage de porno par votre conjoint ? Peut-être auriez-vous vous aussi cette curiosité ? Pourquoi ne pas les regarder ensemble ? C'est au couple de voir. Car voir en cachette de l'autre c'est avoir son jardin secrêt, c'est pouvoir réaliser le fantasme de faire quelque « chose d'interdit » aux conséquences infimes.

Si vous tombez sur des preuves de ces visionnages, mieux vaut ne pas faire comme si vous saviez. Laissez l'autre avoir ses fantasmes. D'ailleurs, le fait de regarder ce genre de scène, peut, pour certains couples donner des idées, et par la même occasion donner du piment.

Bien entendu, les limites de chacun doivent être respectées. C'est alors que la communication, avant, pendant et après les ébats est importante, même essentielle.

Si vous avez des fantasmes que vous souhaitez réaliser, parlez-en à votre conjoint ; essayez quelques insinuations. Il comprendra nécessairement. Abordez ces fantasmes à elle, à lui, d'abord, puis les vôtres. Ou encore réalisez avec lui ou elle, quelque chose que vous n'aviez jamais encore tenté. La surprise, pourra susciter des débats par la suite. C'est le moment de parler de ses souhaits.

La surprise sera d'autant bien vécu, qu'on a pris l'habitude en couple :

-         de respecter les envies et limites de l'autres

-         de communiquer facilement et sérieusement de sexualité

-         d'introduire de temps à autre, des petites touches de nouveautés dans le couple

-         de faire attention au plaisir de l'autre et non de ce centrer sur sa propre jouissance exclusivement.

Pour les jeunes couples, surtout en ce qui concerne les premières fois, il n'est franchement pas conseillé de vouloir réalisé des actes porno. La magie, la sensualité, la tendresse doit d'avantage primer (ce qui n'exclue pas que cette tendresse soit présente chez les couples expérimenté). Jeunes-filles vierges : fuyez les garçons qui vous en demandent trop. Qu'est ce que « trop » ? C'est bien plus que ce que vous êtes d'accord de réaliser. Ne jamais se forcer par amour. Jamais.

Les compromis, se feront bien plus tard, avec l'expérience du couple et de la vie.

 

Dis-moi ton fantasme, je te dirais qui tu es : en fait le fantasme sexuelle est un bon traducteur de votre personnalité inconsciente. S' « observer » pendant l'acte est un bon moyen de se connaître soi-même.

Etre très porté sur la sodomie, témoigne d'un fonctionnement psychique général sadique/masochique (aimer faire souffrir et aimer souffrir) ; ce qui donne une cetaine confiance en soi apparente ou non, mais surtout au fond, en réalité, une mauvaise estime de soi, un manque de confiance en soi certain.

 

Petit top 5 des fantasmes les plus couramment rencontrés chez les hommes et femmes :

Pour les femmes :

-         faire l'amour avec une autre femme (en présence ou non de son compagnon)

-         faire l'amour avec deux hommes (ou plus) en même temps ; faire l'amour avec un inconnu.

-         faire l'amour dans une piscine, dans un lieu autre que la chambre à coucher.

-         Etre caressée, léchée, très longtemps (ce fantasme arrive même très souvent en premier).

-         Se faire insulter et se faire dominer pendant l'acte. Inversement dominer de temps à autre la situation.

 

Pour les hommes :

-         sodomiser madame

-         éjaculer dans la bouche ou sur le visage de madame (ou encore sur les seins)

-         faire l'amour avec deux femmes, ou regarder deux femmes faire l'amour

-         participer à une orgie (« partouze »).

-         Partager sa femme avec un autre homme, offrir sa femme à un autre homme.

Très peu de fantasmes homosexuels chez l'homme, hormis ce dernier : en offrant ma femme à un autre homme, je faire l'amour « mentalement » avec l'homme en passant par un tiers : ma femme.

 

Les listes n'étant pas exhaustive et tout le monde ne se retrouvera pas dans cette liste, mais il s'agit des fantasmes ou scènes les plus observés.

 

 

Article publié dans le magazine "Belle", supplément du Quotidien, Ile de la Réunion.



17/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres