PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

J’ai un problème avec la nourriture…

David GOULOIS PSYCHOLOGUE ILE DE LA REUNION 974, SEXOLOGUE ILE DE LA REUNION 974, PSYCHOTHERAPEUTE ILE DE LA REUNION 974, ST PIERRE, 0693917865

 

ANOREXIE? BOULIMIE, PSY 974 ILE DE LA REUNION 

   

Manger. Pour beaucoup d'entre-nous, manger est un réel plaisir. Manger c'est stimuler plein de sens en même temps, parmi les plus évident comme la vue, l'odorat et bien entendu le goût.

Mais pour certaines personnes, manger peut devenir vraiment problématique.

Ce n'est pas réellement la nourriture qui est un souci.

Mais plutôt l'image de Soi qui déraille.

Très simplement, notre société entretien le culte de la minceur. Etre gros est devenu un problème, alors qu'être bien en chair était dans l'antiquité et à la renaissance, signe de bonne santé. Ainsi, notre rapport à la bouffe serait une question de mœurs, d'époque, de société.

De là à devenir prisonnier de ce rapport maladif à la nourriture, il n'y a qu'un pas.

 

Vouloir changer de poids, au-delà d'une raison médical et d'un réel danger de mort (obésité morbide, maigreur extrême) ou d'un trouble du métabolisme (diabète, excès de cholestérol dans le sang) est souvent lié à notre image de Soi. : la perception que avons de nous-mêmes et que les autres nous renvoie. Si l'image est négative, nous ne nous aimons pas forcement. L'on peut même se détester ! Un truc efficace et relativement simple : la calcul de votre Indice de Masse Corporel (IMC). Pour cela prenez votre poids que vous divisez par votre taille élevée au carré.

Pas compris ? Un exemple : je pèse 79 kg pour 1m80. Donc 79kg divisé par 1,80 X 1,80 me donne un indice de 24,38. Entre 25 et 30, vous êtes en pré-obésité. En dessous, pas la peine de s'alarmer. Mais cela n'empêche pas de faire attention à ce que l'on mange ! L'on peut avoir un bon indice, mais être en excès de gras (cholestérol) ou de sucre (glycémie). Et cela peut être très dangereux pour l'organisme. L'idéal et de manger un peu de tout, mais sans excès.

 

Les régimes :

Tout comme moi, vous avez lu un paquet de revues, ou navigué sur internet pour finir par tomber sur LA recette miracle : celle qui vous fera perdre vos poignées d'amour, vos kilos en trop. Malheureusement, il n'y a que peu de chance que cela fonctionne vraiment. D'ailleurs, vous les avez tous testé, et aucun ne marche vraiment. Vous aviez bien réussi à perdre un ou deux kilos. Mais plus, c'était impossible. Bien trop dur. La raison ? Faire perdre du poids, c'est un vrai métier. Et les professionnels ne sont autres que les médecins nutritionnistes et les diététiciens. Premièrement ces personnes vont établir un diagnostique de la situation : où perdre exactement et surtout jusqu'à combien. Et puis tout naturellement, « comment ». Ces « pro » vous proposerons un régime adapté à vos besoins. Ce sont des régimes personnalisés, tenant compte de votre morphologie, de votre génétique, de votre environnement familiale, du travail et aussi de votre psychologie. Faire un régime c'est dur. Dur mentalement bien sur. Si vous êtes comme moi, et que la nourriture est un réel plaisir, vous savez bien que tenir un régime sur la durée est difficile. Ils vont donc vous accompagner psychologiquement dans cet effort. Ces « pro » vont aussi vous réapprendre à manger équilibré en vous faisant plaisir. Equilibre qui tient compte de vos besoins…à vous.

 

 

L'obésité :

L'obésité est bien au-delà de la simple surcharge pondérale. Elle peut être très dangereuse et peut conduire à la mort (arrêt cardiaque, insuffisance respiratoire).

Il y a plusieurs causes :

-         votre génétique : si dans votre famille, certains membres sont obèse, peut-être s'agit d'un héritage génétique.

-         votre alimentation : vous mangez n'importe quoi, n'importe comment, n'importe quand.

-         des problèmes endocrinologiques : par exemple des dérèglements hormonaux, comme le diabète.

-         Des problèmes psychologiques : stress, ennui, solitude…

-         La sédentarité : aucune activité physique. Vous passez votre vie devant la télévision par exemple.

 

Dans tous les cas, l'obésité touche énormément de monde et devient une inquiétude mondiale. Il convient absolument de se faire suivre en cas de surpoids, particulièrement dès les débuts, chez l'enfant.

 

Les troubles des conduites alimentaire :

Il s'agit de troubles psychologiques qui naissent en général avec un problème affectif profond. Globalement, cela se passe comme ceci : « j'ai l'impression que l'on ne m'aime pas/ je ne m'aime pas ». Ils sont souvent reliés à une mauvaise perception de son propre corps consécutive à une perception de soi-même au sens général, très faussée. Ces troubles nécessitent une prise en charge urgente. En effet, la souffrance est grande et le danger de mort, réel. Le soutien familial, amical est indispensable. Mais il ne suffit pas, un accompagnement par des professionnels (psy, diététiciens, nutritionnistes…) doit obligatoirement se faire. Ces pathologies touchent principalement les femmes. En particulier les adolescentes ou jeunes adultes. Souvent, une dépression profonde est associée à ces pathologies.

 

- L'anorexie mentale:

Il s'agit de se priver littéralement de manger. La personne lutte contre sa faim, et essaie de contrôler son poids. Il y a deux types d'anorexies mentales :

-         l'anorexie restrictive : l'individu est maigre et refuse de manger

-         l'anorexie boulimique : la personne est maigre et alterne phase de boulimie et phase de restriction.

L'anorexie va provoquer une très grande perte de poids. Il y a un réel danger de mort. La personne peut se faire vomir ou utiliser des médicaments pour vider son corps (laxatif, diurétique). L'on peut avoir recours aussi à l'hyperactivité physique. Ces médicaments pouvant causer des troubles du corps, notamment cardiaque. Souvent il y a des règles (menstruations) très disparates, ou même absentes.

- Boulimie :

Etre boulimique, s'est consommer en un temps très court, une importante quantité de nourriture (crise de boulimie).  Cette boulimie peut s'accompagner de vomissements, qui vont causer des dysfonctionnements gastriques (estomac) et intestinaux. Elle va aussi abimer sérieusement les dents et entrainer des troubles du cœur.

 

- Hyperphagie :

C'est l'absorption importante de nourriture  de façon compulsive : c'est-à-dire, sans qu'on puisse se contrôler. La nourriture devient une drogue. A l'inverse de la boulimie, l'hyperphagie n'implique pas de comportement de compensation : pas de vomissements, ou d'utilisation de laxatifs par exemple. C'est une des causes de l'obésité.

En guise de conclusion :

Etre beau, sexy, c'est vraiment dans la tête que cela se passe. Une personne en surcharge pondérale peut être très désirable à partir du moment ou elle y croit. C'est une question d'attitude, de comportement. Idem pour une personne très mince. Pour plaire et séduire c'est donc avant tout une affaire d'amour de soi-même.

S'aimer ce n'est pas simple et parfois il faut apprendre ou réapprendre à s'aimer.

Le rapport à la nourriture c'est aussi une question d'éducation : éduquer son enfant au goût (varier les plats, faire gouter de nouvelles saveurs…) c'est aussi éduquer sa curiosité vers le monde. Lui apprendre que les bonnes choses ne se résument pas aux frites, aux sandwich et au riz…Enfin, parce que manger doit être un plaisir, le repas doit se prendre tous ensemble, en famille, au même moment ; et de préférence sans la télévision en bruit de fond.

Le repas reste LE moment privilégié pour la communication dans la famille.

 

   

 

Article publié dans le magazine "Belle", supplément du journal "le Quotidien", Ile de la Réunion



20/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres