PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

Une baisse de la satisfaction sexuelle après un an de relation? David GOULOIS Psychologue 974 Ile de la Réunion

Une baisse de la satisfaction sexuelle après un an de relation?

 

Essentielle: L’épanouissement sexuel en couple a-t-il une date limite?

 

David GOULOIS:  Non, il est sans limite. Il est même souhaitable qu'il n'y en est pas. Car la sexualité individuelle et conjugale doit évoluer avec l'âge, avec le couple. Normalement, individuellement et conjugale, la sexualité doit se bonifier avec le temps. On devient plus "expert" de son corps, du corps de son couple et donc de la relation intime avec le partenaire en question. Ceci dit, lorsque l'on change de partenaire, l'on redevient novice dans cette relation.

 

 

Essentielle: Quels sont les facteurs qui peuvent provoquer cette diminution de la satisfaction ?

 

David GOULOIS: La mauvaise entente conjugale quotidienne. C'est certain, les femmes ont une sexualité globale, entendu très psychique avant physique. Ainsi, à la moindre contrariété, la libido féminine chute. C'est le cas également des hommes, mais dans une moins grande importance. En fait, c'est la complicité du quotidien qui permet la complicité sexuelle. Rétroactivement, cette dernière influence aussi cette première, mais davantage chez l'homme que chez la femme; Aussi, le manque de communication sur la sexualité conjugale, sur ses envies à soi, l'absence de debriefing après rapport, est franchement contre-productif. Dans le couple (et dans toute relation humains au final), rien de mieux que communication claire nette et franche.

 

 

Essentielle: Selon les chercheurs, une des raisons qui explique ce début d’insatisfaction est la suivante : les amants cessent d'apprendre sur les besoins sexuels de l'autre après le « cap » des un an. Est-ce que c’est vrai ?

 

David GOULOIS: Je ne suis pas certain que cette étude soit d'une grande portée scientifique...Déjà, le fait de vivre ensemble ou non, d'avoir des enfants ou non, d'avoir un travail ou non...change la donne. Cela dépend même de la structure psychique de chacun (névrose, bordet-line, psychose...). Une relation humaine, c'est toujours multi-factorielle...Je ne suis donc pas certain de cette information, donc ne je crois pas à ce "cap du 1 an", du même au "cap des 7 ans". C'est davantage une mythologie astrologique qu'autre chose.

 

 

Essentielle: Avec l’habitude, la routine, comment se donner les moyens de continuer à connaître et découvrir l’autre ?

 

David GOULOIS: Il faut être créatif, et...copier ce qui existe déjà! En matière de séduction, personne n'a "inventé l'eau chaude"...C'est toujours le même cocktails: prendre des initiatives pour le couple; avoir de l'ambition personnelle (ne pas vivre que pour son couple et ses enfants), se valoriser mutuellement, gérer les conflits conjugaux intelligemment (cela fera l'objet d'un article à lui tout seul), être attentionné l'un envers l'autre, être sur la même longueur d'onde en ce qui concerne l'éducation des enfants. Et enfin, mettre du fun dans sa vie personnelle et conjugale: savoir régresser en couple (s'amuser bêtement, comme des enfants).

 

 

Essentielle: Comment inciter son conjoint à faire de même ?   

 

David GOULOIS: encore et encore, la communication; les femmes y sont souvent plus ouvertes que les hommes, c'est donc ces derniers qu'il faille convaincre; et cela passe par la  compensation d'un vrai épanouissement de couple et sexuel. Ainsi, la femme pourrait dire: "tu vois, si on faisait, ceci, cela, plus régulièrement ensemble, et sur la durée, et bien j'aurais davantage envie de faire l'amour et je viendrais davantage te chercher sexuellement". CQFD.

 

Publié dans Essentielle, magazine Océan Indien.



11/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres