PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

Le clitoris. GOULOIS David, Psychologue-Sexologue, 97410 St Pierre, Ile de la Réunion.

Le clitoris. GOULOIS David, Psychologue-Sexologue, 97410 St Pierre, Ile de la Réunion.

Essentielle: À quoi sert le clitoris ?

David GOULOIS: Initialement, c'est l'équivalent du gland du pénis masculin, lorsque l'embryon n'a pas encore "affirmé" son genre sexuel. Gland et clitoris ont donc la même origine, mais l'un va grandir, l'autre restera atrophié. Ce dernier, c'est donc le clitoris. C'est un organe au centre des petites lèvres, qui facilite la lubrification vaginale, incite la courbature du dos (positionnant le bassin vers le pénis et par là même, faciliter pénétration) et l'ouverture du vagin. Cette dernière étant nécessaire au rapport sexuel. Toutefois, il n'est pas le seul à déclencher cette fonction, même s'il y participe grandement.

 

Essentielle: Le clitoris n'a-t-il qu'une partie visible ?

David GOULOIS: Non. C'est un amas de terminaisons nerveuses, ces petits boutons neurologiques qui envoient via un réseau complexe de fibre, des informations au cerveau indiquant une sensation de bien-être. Cette sensation incite le cerveau à faire en sorte que cela continu, et ainsi le clitoris est de nouveau excité, près à être de nouveau stimulé.

 

Essentielle: L'orgasme clitoridien est-il moins bon que l'orgasme vaginal ?

David GOULOIS: en fait, il n'y a pas deux orgasmes. Il n'y en a qu'un, c'est juste que le chemin pour y venir peut-être différent. Donc certaine sont plus "clitoridienne", d'autres davantage "vaginale". A chaque femme de trouver son "style". Ainsi, il n'y a chez l'homme qu'une seule façon de jouir, mais les moyens ne sont pas toujours les mêmes: il y a stimulation du gland, mais certains hommes ont besoin que des stimulations d'autres parties du corps soient effectuées en même temps. C'est donc la même chose pour la femme.

 

Essentielle: Pourquoi certains hommes sont réfractaires à la simulation clitoridienne ?

David GOULOIS: Ce sont les machos qui considèrent ne devoir faire jouir leur compagne qu'avec leur pénis. Hors, la plupart des hommes n'arrivent pas à faire jouir leur compagne de cette façon, parce que souvent la position utilisée n'est pas assez inclinée pour frotter le clitoris, ou encore parce que le clitoris n'est pas assez gros...Bref, les raisons se trouvent chez l'homme, comme chez la femme.

Ainsi, ils négligent le clitoris, alors qu'il est plus simple de permettre l'orgasme féminin en stimulant cette zone avec sa main: rien n'empêche de pénétrer madame en même temps, ou encore de terminer le travail sur cunnilingus par exemple...

 

Essentielle: Si un compagnon ne veut pas s’y mettre, existe-t-il des moyens pour que la femme le pousse à aimer ça ?

David GOULOIS: c'est un changement de mentalité global qui doit s'opérer chez l'homme. Ainsi, il ne doit pas considérer que son seul orgasme, et admettre que la femme y a droit également. Par ailleurs, il doit à tout prix arrêter de pense que son pénis est l'outil principal amenant une femme au plaisir. Ce n'est franchement pas le cas, la sexualité féminine étant bien plus globale que celle masculine. La femme jouie si elle se sent en confiance psychologique avec son compagnon et si ce dernier prend le temps des préliminaires et d'observer/écouter ce qui "fonctionne" chez sa femme. Par la suite, la femme pourrait être pédagogue en expliquant à son conjoint, que s'il est capable de lui faire plaisir, elle fera de même et sera davantage motivée au rapport sexuel

Revue Essentielle, Novembre 2015, Ile Maurice, Seychelles, Mayotte.



15/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres