PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

La sexualité sans pénétration? Dr GOULOIS David psychologue de couple, La Réunion 974

Comment être intime autrement…

sans finalité de pénétration dans la relation sexuelle. Est-ce possible de s’épanouir sexuellement lors d’une relation sexuelle smooth, layed back, qui ne demande pas de pénétration, de coït…

Dr GOULOIS David, Psychologue de couple à St Pierre, La Réunion.

 

Essentielle: Peut-on parler d’intimité sexuelle s’il n’y a pas pénétration ?

David GOULOIS : Absolument. Car la sexualité est beaucoup plus complexe, large que la simple question de la pénétration. Je dirais même que l'intimité sexuelle du couple est d'abord psychique, fantasmagorique puis corporelle.

 

Essentielle : Est-il possible de trouver un espace d’intimité autrement ?

David GOULOIS : Les caresses, les baisers, mais aussi les mots : le sexto est aussi une forme d'intimité...L'intimité se créé d'abord par l'érotisme puis par la génitalité. Ainsi, la pénétration n'est qu'une forme d'aboutissement de la sexualité parmi d'autres.

 

Essentielle : Quelles sont les techniques pour se donner du plaisir à deux sans coït ?

David GOULOIS : La fellation et le cunnilingus, sont deux techniques de sexe-oral qui répondent déjà à cette question. Mais tout simplement les baisers, caresses, jeux de langues, la masturbation mutuelle ou non...

 

Essentielle : Cette absence de pénétration peut-elle frustrer ?

David GOULOIS : Certaines personnes peuvent s'en retrouver frustrer, d'où l'intérêt de communiquer sur ses envies, fantasmes, besoins...Afin de trouver un compromis, un équilibre qui satisfasse chacun.

 

Essentielle: Que peut apporter cette envie de faire les choses autrement ?

David GOULOIS : Elle oblige à développer une imagination, une créativité individuelle et conjugale. Elle permet également aux protagonistes de se découvrir individuellement et conjugalement dans d'autres dimensions de plaisir. Ainsi les zones érogènes qui sont éparpillées aux différents endroits du corps sont donc nécessairement davantage stimulées.

Publié dans le magazine Essentielle.



12/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres