PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-ILE DE LA REUNION-974-psychothérapeute-974-ile de la Réunion-sexo-974, GOULOIS David

L'orgasme féminin. GOULOIS David, Psychologue-Sexologue-Psychothérapeute-974 Ile de la Réunion

L'orgasme féminin: GOULOIS David, Psychologue-Sexologue-Psychothérapeute, 974 Ile de la Réunion.

 

Essentielle: L'orgasme féminin est-il essentiel à chaque rapport?

David GOULOIS: Pas chez la femme. La femme recherche en premier lieu un rapprochement psychique avec son partenaire. Aussi, l'orgasme est plutôt à considérer comme un "bonus" chez la femme. Pour autant, il s'agit bien d'essayer de l'atteindre le plus souvent possible, mais il ne s'agit pas non plus de quelque chose de vital à la femme. D'autant que la femme n'a pas les mêmes besoins sexuels qu'un homme en terme de qualité et de fréquence, car la sexualité n'est pas leur priorité, mais plutôt l'affectivité, le romantisme, l'amour. Les hommes n'ayant pas compris cela, sont donc terriblement angoissé à l'idée de ne pas faire jouir leur compagne, au point que certaines femmes simulent pour ne pas vexer l'orgueil de leur partenaire. C'est bien dommage. La meilleur solution serait tout simplement que la femme apprenne à son homme, comment la faire "grimper au rideau" et que surtout, lui, prenne le temps de l'observer, pour voir ce qui fonctionne.

 

Essentielle: Que recherche alors la femme dans le rapport sexuel?

David GOULOIS: Hors contexte psycho-pathologique (entendu trouble psychique), la femme recherche plutôt la complicité, la fusion, une sorte d'osmose ou d'alchimie psychique et corporelle. Il est très clair, que les femmes font souvent "l'amour", alors que les hommes font davantage "du sexe". Pour la femme, c'est d'ailleurs (et c'est malheureux), le seule moment où son partenaire lui prodigue caresses, baisers...Souvent les femmes se plaignent que dans la journée l'homme n'est pas tendre, alors elles se contentent (tristement) d'avoir leur "dose" d'affectivité dans le rapport sexuel. Toutefois, en Europe, les femmes réclament de plus en plus leur orgasme, en tout cas, demandent à ce que leur partenaire fasse plus attention à leurs besoins plutôt que de se focaliser sur lui-même.

 

Essentielle: Comment et pourquoi l'orgasme féminin est plus compliqué que l'orgasme masculin?

David GOULOIS: Parce qu'il est "scénarisé" et qu'il implique une multitude de sens. L'homme lui, est surtout visuel. Une femme psychologiquement en souffrance, ne pourra avoir d'orgasme, c'est certain. Ainsi, le prélude à l'orgasme de la femme, c'est sa mise en confiance par son partenaire et cela est bien un travail au quotidien que l'homme doit exercer.

Et l'orgasme chez la femme n'est pas comme son partenaire, une seule et unique décharge de la tension (l'éjaculation). La femme, durant le rapport, décharge également, mais de façon moins intense et plus régulière. Des sortes de micro-décharges en quelques sortes. L'orgasme à proprement parlé, n'est que l'apothéose. Alors que chez l'homme, un rapport sexuel sens éjaculation, n'est absolument pas envisageable.

 

 

Essentielle: Comment atteindre l'orgasme? Existe t'il une formule pour y accéder dès que l'on veut?

David GOULOIS: Que la femme connaisse déjà son corps. La masturbation en est le meilleur moyen. Ensuite, qu'elle exprime, avant, pendant et après rapport, ses envies, ses désirs, ses fantasmes. Qu'elle guide son partenaire pendant l'acte. Et surtout, qu'elle fasse bien comprendre à son partenaire que le pénis n'est qu'un outil parmi les autres. Les hommes ne doivent pas avoir peur de jouir en premier, pour peu qu'ils finissent "le travail" (langue, mains, sex-toys...).

Par ailleurs, je disais que la femme est plus globale et moins centrée sur sa zone génitale que l'homme. Aussi, la zone anale peut être titillée. Et surtout, une femme veut qu'on la caresse, qu'on l'embrasse, qu'on la lèche, voire qu'on lui dise qu'on la désir (avant et pendant acte).

Mais j'insiste, le meilleur des préliminaires chez la femme, c'est le sentiment qu'elle aura d'être importante voire prioritaire aux yeux de son homme, dans la vie quotidienne.

De mes consultations cliniques, c'est la formule qui semble fonctionner le mieux.

Rare sont les hommes qui comprennent que l'accès au plaisir féminin n'est pas en lien avec sa zone génitale, mais avec des territoires psychiques qui a priori n'ont aucun rapport. A l'homme d'apprendre à penser comme une femme s'il veut la faire jouir.

Les femmes qui me lisent, auront pour le coup, tout intérêt à proposer la lecture d'Essentielle à leur compagnon.

 

Essentielle: Que ressent la femme quand elle a besoin de jouir et que cela n'arrive pas?

David GOULOIS: Une frustration tout comme l'homme, mais sans doute moins élevée que chez l'homme, car elle ne fait pas de la sexualité sa priorité de vie. Toutefois, il est important qu'une femme puisse arriver à jouir de temps en temps. Il faut pour cela que la femme s'autorise psychiquement à jouir (les tabous peuvent être présents, comme les traumatismes psychiques et qu'il n'y ait pas de pathologie génitale) et que son partenaire soit à son écoute pendant le rapport. L'on observe aussi, comme pour l'homme, qu'une femme trop fatiguée ou stressée, mettra plus de temps à jouir. D'où l'intérêt que les hommes, au quotidien facilitent la vie des femmes, en par exemple, s'occupant des enfants, ou en participant fortement aux tâches ménagères.

Messieurs, la clef de l'orgasme féminin commence donc déjà...en faisant la vaisselle.

 

Parution dans le magazine Essentielle, Océan Indien.



05/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres