PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

PSYCHOLOGUE-SAINT-PIERRE-LA REUNION-974-psychothérapeute-974-sexo-974-GOULOIS David

Accepter son corps, ou comment s’aimer soi-même :

Accepter son corps PSY974, ou comment s'aimer soi-même PSY974 :

 

GOULOIS David, psychologue clinicien 974 -psychothérapeute 974, sexologue 974 consultations au cabinet à St Pierre tel: 0693917865.

   

 

Il était une fois un jeune homme qui s'appelait Narcisse. D'une extrême beauté, il se révélait être quelqu'un de très fier. Il repoussa la nymphe Echo, passionnément amoureuse de lui, ainsi que nombreux courtisans et courtisanes. Un beau jour, s'approchant d'une source pour se rafraichir, il vu son reflet. Il resta des jours et des jours à s'admirer, se contempler, tombé amoureux de lui-même. Ne pouvant embrasser son propre reflet, il mourut de désespoir.

Si l'amour exclusive de soi-même mène à notre perte,  s'aimer soi-même, un minimum est tout de même vital.

Celui qui ne s'apprécie pas suffisamment, court vers la dépression, et parfois même vers le suicide…

Ainsi à l'inverse de notre personnage Narcisse, certains d'entre nous, trop dépendant de ce que pense les autres, se dévalorisent, s'incriminent de fautes passées ou récentes, se culpabilisent, ne s'apprécient pas pour ceux qu'ils sont.

L'on sait qu'enfants et surtout adolescents, à l'école où dans la famille, sont cruels les uns avec les autres. Nombres de jeunes auront plaisir à évacuer leur propre souffrance en s'acharnant, en torturant, un bouc-émissaire.

« Tête de calculatrice » pour l'acnéique (souffrant d'acné, les boutons de l'adolescence), « gros tas » pour celui ou celle en surpoids, « squelettor » pour les individus très minces…

Et j'en passe…

Il ne faut donc pas s'étonner que ces enfants, ados, victimes de la cruauté des autres, aient pour certains des difficultés à s'assumer, ou en garde des complexes qui vont les marquer toute leur vie. Ne pas aimer sont corps, c'est pas s'aimer tout court.

Ces traumatismes subis vont alors terriblement influencer le rapport au monde, aux autres : auto-limitation dans les rencontres, replie sur Soi, refus d'aller à la piscine ou encore à la plage, parfois même refus d'aller à l'école ou encore d'aller travailler…

Et s'il y a une vie de couple et de famille, eh bien ces derniers vont eux aussi en faire les frais, pénalisés quelque part de ne pouvoir vivre une vie sociale « normale », « contraints par amour » du le complexé, de vivre par procuration ce replie sur soi.

 

Mais il faut bien comprendre que pour un complexé, il y a véritablement une très forte souffrance, qu'il ne peut dépasser sans aide. Bien souvent la famille, demeure impuissante (si elle n'est en partie responsable de la souffrance), lassé de ces tentatives d'aide qui échouent.
Ainsi, il est souvent recommandé lorsqu'une personne possède un complexe qui handicap sa vie et celle des proches, d'engager un travail psychothérapeutique avec un professionnel.

La psychothérapie donne vraiment de très bon résultats face à cette souffrance individuelle mais aussi conjugale et familiale, et franchement a permis à des gens, d'enfin vivre, pour eux, et non dépendamment du regard, des critiques et autres remarques des autres…

Aussi, quelques « trucs » à tenter pour enfin s'aimer comme on est:

 

La technique du « j' t'emmerde » :

J'ai volé cette technique au comédien Dany Boon. Tout est là. En gros, rien à faire des autres, vous êtes libre d'être ce que vous voulez, et si cela pose un problème aux autres, eh bien nous sommes d'accord, c'est eux qui ont un problème et pas vous !

Dites-vous que les gens qui s'occupent des affaires des gens, qui passent leur temps à juger, sont des gens qui n'ont qu'une vie très fade, une existence si ennuyeuse, qu'ils recherchent à mettre un peu de piment dans leur vie. En gros, ces gens souffrent d'être transparent, ont peur de ne plus jamais susciter d'intérêt auprès des autres. Bref, alors maintenant, c'est qui a un défaut dans cette histoire ?

 

Accepter de ne pas être parfait :

« Faut de tout pour faire un monde ». Et la notion d'être « parfait » est très différente en fonction des gens. Tout le monde ne peut plaire à tout le monde. Mais il faut se dire qu'il y a réellement, toujours « chaussure à son pied ». La personne qui vous choisie, vous a choisi littéralement pour vous « compléter et se compléter » elle-même.

C'est que quelque part, votre enveloppe corporelle lui-plait un minimum, et que le reste, votre psychisme, est suffisamment intéressant pour cette personne. Dites-vous de toute façon qu'une personne qui ne s'intéresse qu'à votre physique, n'est elle-même pas très intéressant.

Et une relation avec ce genre de personne ne risque pas d'aller bien loin. 

Souvent ce désire de perfection provient de la relation parentale qu'on a eu, étant enfant. Ainsi, si vos parents vous ont toujours aidés à surpasser vos complexes étant gamin (l'on à tous eu un complexe dans sa vie) et vous ont montré qu'ils vous aimiez comme vous étiez, sans avoir besoin de vous comparez à quelqu'un d'autre, s'ils ne vous ont pas mis la pression sur la performance, la réussite à tout prix, votre narcissisme en ressort alors suffisamment fort pour faire face aux autres.

Cela se gâte si vos parents eux-mêmes ont un complexe, qu'ils n'assument pas : là, l'on parlera de contagion psychique. Un complexe, cela peut « se refiler ».

 

Se lancer des défis :

Progressivement il faut se lancer des objectifs dans la vie. Ces objectifs doivent êtres abordables et non insurmontables. Ne visez pas la lune ! Vous êtes en surcharge pondérale, vous entamez un régime ? Si avoir du poids fais partie de votre génétique, impossible que vous vous transformiez radicalement.

Idem, si votre nature est d'être très mince. Il faut rester raisonnable. Cependant avoir des buts autres que ceux qui consistent exclusivement à changer physiquement, vous aideront à mieux vivre votre corps. Paradoxalement, c'est lorsqu'on ne fait plus attention à notre image, que notre image change. Les résultats tant désirés auparavant, apparaissent alors enfin, comme par enchantement. Comme si le fait de les avoir oublié un temps, permettait à votre esprit et à votre corps de vivre enfin en harmonie. Alors si un défi doit bien être lancé, c'est celui de prendre du plaisir !

 

Se sentir utile :

Se sentir utile permet de mieux s'apprécier. Le bénévolat en est un très bon exemple. Pourquoi pas l'entraide sociale, l'humanitaire. En réparant l'« âme » des autres, l'on se répare soi-même. Ainsi donner de soi aux autres, provoque toujours un retour. C'est indéniable. Alors en quête de reconnaissance, d'amour ? Allez donc donner, pour enfin recevoir.

 

Chaque épreuve rend plus fort :

Mais c'est vrai que ça use ; d'où l'intérêt de s'ouvrir aux autres pour mieux encaisser les aléas de la vie. Cependant, une épreuve permet de se renforcer, de s'endurcir. Mieux vaut être un minimum résistant justement, sinon la vie fera souffrir. Avant toute chose, il faut relativiser. Il y a franchement, toujours bien pire que soit. Alors soyons content de ce que nous avons, car beaucoup n'ont…rien.

 

S'auto convaincre :

« T'es une winner »… Regardez autour de vous…Les gens qui ont réussi dans la vie, ont-ils tous des physiques qui répondent aux « canons de la mode » ?

« J'suis sexy ». Etre sexy c'est une question d'attitude et donc d'amour de soi-même. Pas une question de norme. L'on peut être obèse, ou ne pas avoir beaucoup de poitrine et être terriblement affriolante ! Les « modèles de perfection » que la société nous imposent ne plaisent finalement pas tant que ça.

Quand l'autre est trop parfait physiquement, sans aucune asymétrie (ce qui veut dire que la chirurgie est passée par là), en devient-il attirant ? Le charme c'est justement ce qui n'est pas comme tous les autres, c'est ce qui est différent.

Etre trop parfait, peut devenir trop impressionnant…A vouloir être magnifique constamment, on devient bien seul. Par ailleurs rare sont les hommes qui sont excité par les mannequins…

Pas compliqué : dans les fantasmes masculins, s'exprimant par ailleurs dans les « films porno », rare sont les actrices qui ressemblent aux top models de la mode…

 

S'autoriser d'être aimer pour aimer / s'aimer pour aimer :

Si la personne aimée est avec vous et non avec quelqu'un d'autre c'est bien parce que vous lui apportez quelque chose ! C'est donc que vous êtes intéressant !

Un truc : la beauté est partout, et pas qu'à l'extérieur. Prenez le temps de vous arrêter sur le monde un instant. Et regardez comme les choses sont belles. Cherchez le beau dans tout, y compris chez les gens. Vous verrez que ces gens…viendront la chercher chez vous.

Résultat garantit.

 

Afficher ses opinions, dire ce qu'on pense :

Eh oui, souvent avec un complexe physique (ou autre d'ailleurs), l'on a tendance à ne pas s'exprimer, à se renfermer sur soi. Alors qu'au contraire, votre avis est comme tous ceux des autres, important. Alors clamez le au monde qu'il est aussi important que ceux des autres ! D'autant que ce que vous dîtes pourrait même aider des personnes… Alors foncez : sur internet, dans la presse, lors d'un repas entre amis, en famille…Dites aux autres ce que vous avez à dire. Eux ne se prive pas de vous dire les choses, alors renvoyez l'ascenseur ! Et n'oubliez pas de dire aux autres quand ils vous ont blessé…Non mais ! Pourquoi ce serait toujours les mêmes qui oseraient dire ce qu'ils pensent ?

 

Vivre un minimum égoïstement :

La vie est très courte. Trop même. Et elle peut même s'arrêter brusquement. Alors vivez pour vous. Que les autres vivent la leur. Si vous vivez dans le regard des autres, vous allez passer à côté de tout ce qui est sympa dans la vie. Vraiment.

Alors ne donnez pas raison aux autres. Et prenez la vie comme elle vient, et faites en un allié.

Chaque personne à droit a sa part de bonheur. Chaque être…

Ah au fait…Ne vous entourez que des personnes qui vous méritent. Ne conservez (y compris ceux de votre famille) que ceux qui vous apportent des choses et à qui vous pouvez apporter. Les autres, sont inutiles. Ce sont en quelque sort, des parasites de votre existence.

 

Une chirurgie esthétique ? 

Cette chirurgie modèlera votre corps. Mais le coup (le coût aussi) de bistouri n'enlèvera pas votre souffrance psychique, vos complexes. Les personne médiatisés, comme les actrices, les animatrices de la télévision sont maquillées, pomponnées ; bref, il n'y a rien de bien naturel. C'est logique, faire de la télé, c'est jouer un rôle, quelque part. Vous pensez sans doute que dans le monde médiatique, parce que tout le monde sourit, est un monde forcément bienheureux ? Cela n'a rien à voir. Une fois enlevé tous les artifices, ces personnes, redeviennent comme vous, retrouve leur quotidien, avec leur propres problèmes et leurs propres complexes à eux !

 

article publié dans "Belle", supplément du "Quotidien", Ile de la Réunion



19/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres